Les archives du Festival International de Musique de Dinard

« Retour

dimanche 21 août 2011 à 21 h.

Kun Woo Paik

Auditorium Stephan Bouttet

Kun Woo Paik : Piano

Programme

Récital Liszt


Cinq chants populaires hongrois
La lugubre gondole, seconde version (1882)
Romance
Scherzo et Marsch
Sunt lacrymae rerum, Troisième année de pèlerinage, n°5
Sursum corda, Troisième année de pèlerinage, n°7
Sonate en si mineur


Partager cette page sur

Kun Woo Paik

Kun Woo Paik a réservé la première partie de son récital au "Liszt méconnu". Il y a rassemblé des œuvres peu jouées de jeunesse (Romance, Scherzo und Marsch) ou des quinze dernières années de sa vie, mais aussi des pages chargées d’un certain parfum hongrois, à résonance nostalgique populaire comme les Cinq chants populaires hongrois, des miniatures très tendres, ou patriotique comme Sunt Lacrymae Rerum, une citation de l’Énéide de Virgile se rapportant à la chute de Troie. Ecrite à Venise en janvier 1883, La lugubre gondole semble annoncer la mort toute proche de Wagner dans cette ville.
Kun Woo Paik a choisi de terminer son récital – et de clore le festival – avec la Sonate en si mineur dédiée à Schumann, car elle résume à elle seule tout Liszt : une œuvre unique dans sa production, unique " dans la littérature romantique par son originalité, son inspiration, les hardiesses de sa construction. "


Lire toute la biographie

Rétrospective des années passées