Les archives du Festival International de Musique de Dinard

« Retour

mardi 18 août 2009 à 21h

Abdel Rahman El Bacha

Auditorium Stephan BOUTTET

Abdel Rahman EL BACHA : Piano

Programme

Abdel Rahman El Bacha (1958) : Six Pièces pour piano (Prélude andalou, Chant andalou, Papillons, Romance, Marie, Bacchus)
Toufic El Bacha (1924-1991) : Deux Pièces : Hanine (Nostalgie), Rondo oriental
Sergueï Prokofiev (1891-1953) : 7e Sonate en si bémol majeur, op. 83 (1942)
Félix Mendelssohn (1809-1847) : Fantaisie en fa dièse mineur, op. 28 (1833)
Robert Schumann (1810-1856) : Concert sans orchestre (Grande Sonate en fa mineur, op. 14), version El Bacha :
1-Allegro brillante
2-Scherzo : vivacissimo
3-Quasi Variazioni : andantino di Clara Wick
4- Prestissimo possibile


Partager cette page sur

Abdel Rahman EL BACHA

Né à Beyrouth en 1958 dans une famille de musiciens, Abdel Rahman El Bacha choisit de poursuivre ses études musicales en France par affinités culturelles. Il obtient au CNSMP quatre Premiers Prix (piano, musique de chambre, harmonie et contrepoint) avant de remporter, en juin 1978, le prestigieux Concours Reine Elisabeth de Belgique à l’unanimité, ainsi que le Prix du Public. Il a dix-neuf ans et demi ! La presse musicale le compare aux plus grands et souligne les qualités exceptionnelles de son jeu et son pouvoir d’émotion. Le monde entier le réclame.
Sa discographie est impressionnante : il a gravé Prokofiev, Bach, Ravel, Schumann, Schubert, Rachmaninov, Saint-Saëns, les 32 Sonates de Bethoven, l’intégrale de Chopin et obtenu les meilleures distinctions (Grand Prix de l’Académie Charles Cros, Grand Prix de la Nouvelle Académie du Disque Français à deux reprises). En 2000, il a également reçu le Prix Gerald Moore du meilleur accompagnateur.
A.R El Bacha, qui possède depuis 1981 la double nationalité franco-libanaise, est également compositeur. Il jouera à Dinard une Suite de 6 pièces de sa composition et deux pièces de son père Toufic El Bacha (1924-2005)

Rétrospective des années passées